Repenser la frontière homme-animal : vers la chute du mur ?


Informations

Auteur(s)
 :  Élise Huchard Vétérinaire de formation, membre de l’équipe « Biologie Évolutive Humaine » de l’Institut des Sciences de l’Évolution de Montpellier
Thème  :  Saison 8 : Par-delà les frontières
Agora des Savoirs  :  Saison 8 : Par-delà les frontières RSS
Lieu  :  Centre Rabelais, Montpellier
Date  :  22 mars 2017
Langue  :  Français  
Télécharger  :  Format HD
Licence  :  Licence Creative Commons

En résumé

Comprendre la nature de la frontière qui sépare les hommes des animaux est une question qui a traversé les civilisations, faisant appel à de nombreuses disciplines, de la théologie et la philosophie à la zoologie ou l’anthropologie, et plus récemment la biologie évolutive, la génétique, et l’éthologie. Cette question n’a jamais suscité un tel intérêt, associé à des inquiétudes quant aux conditions d’utilisation des animaux dans nos sociétés. La biologie évolutive rejette une différence de nature entre hommes et animaux, en montrant la continuité des traits génétiques, morphologiques et comportementaux séparant les espèces. Quant aux découvertes récentes des éthologues, portant sur la cognition, la communication, l’usage d’outils, la complexité stratégique des interactions sexuelles et sociales, ou encore les cultures et les personnalités animales, elles ne cessent de miner les hypothèses traditionnelles quant à la nature de cette frontière, et sont parfois considérées comme formant la base d’une révolution scientifique. Dans le même temps, des philosophes de plus en plus nombreux ont réinvesti la question avec un regard nouveau, qui s’interroge sur la validité de notre tradition humaniste et anthropocentriste, et sur les implications morales de la chute de la frontière entre hommes et animaux.


© 2006 - 2017 MSHSUD.TV