Bourses CIFRE, un dispositif en question


Informations

Auteur(s)
 :  Pascal Giat Responsable Cifre à l’ANRT (Agence Nationale de la Recherche et de la Technologie)
Rémi Barré Institut Francilien Recherche Innovation Société, IFRIS
Alain Tord Responsable du pôle "Enseignement Supérieur" de la société coopérative B&L Evolution
Thème  :  Premières assises sciences-sociétés
Événement  :  Autres événements RSS
Lieu  :  MSH Sud, site Saint-Charles 2, Montpellier
Date  :  22 janvier 2018
Langue  :  Français  
Télécharger  :  Format HD
Licence  :  Licence Creative Commons

En résumé

Les conventions Cifre constituent sur la longue durée le dispositif le plus stable de tous en ce qui concerne le soutien à la R&D dans les entreprises. Créé au départ au profit exclusif du monde industriel, depuis ces dernières décennies, il s’est progressivement ouvert. Désormais accessible aux associations, il demeure toutefois, par certains côtés, opaque et encore fermé à diverses catégories d’acteurs (coopératives de recherche, une partie du monde associatif). Dans le cadre des propositions du Livre Blanc d’Aliss, il s’agira ici, à la fois de mieux comprendre la nature de ce dispositif, et de poser la question des modalités concrètes d’un élargissement au travers de cas concrets (refus, bureaucratie en apparence opaque, etc.). En effet, l’ANRT, qui gère pour le compte du ministère de la recherche ce dispositif, s’est montrée intéressée à l’idée de poser la question d’un élargissement au profit du « Tiers état de la recherche », pourquoi pas au travers d’un groupe de travail national ad hoc. Parlons-en !


© 2006 - 2018 MSHSUD.TV